Rechercher

Apprendre à dépendre de ta bienveillance...

Dernière mise à jour : 20 août

Il m'arrive de penser par moment que tout ira bien. Non pas par la foi, mais par la confiance que j'ai en moi-même, la confiance en mes capacités,

la confiance en mes compétences.

Nous sommes mis en garde de ne placer notre confiance dans l'homme,

ni dans la chair,

mais de placer notre confiance en Jésus qui est le chemin, la lumière,

lui qui est le fondement solide et inébranlable.

Lorsque je ne me remets pas à Jésus l'auteur de ma vie, je suis déçue!

Lorsque j'entends cette phrase : ''à chaque jour suffit sa peine'', '' le lendemain prendra soin de lui-même'', je m'en remets à Jésus pour mes lendemains, pourquoi?! Pour ne pas être prise au dépourvu.


Même si mon âme ne comprend pas, je sais qu'il est présent. Je ne m'appuie pas sur moi-même, car je n'arrête pas de me décevoir.

''Quand je pense déjà que je tombe, ta bienveillance Seigneur me sert d'appui''.


Déjà je me réjouissais de mes lendemains,

je me réjouissais de ce que je voulais m'offrir.

Là me voici à vivre un nouveau défi, celui auquel je ne m'attendais pas. Si cela ne tenait qu'à moi, je vivrais certainement de manière égoïste.

Je veux dire être au centre de l'attention?!

Vouloir toujours avoir raison!

Planifier mes lendemains comme si j'en avais le contrôle!

Je veux dire coordonner ma vie si possible,

procrastiner et me remettre à niveau comme une lacune en

philosophie!

Voilà qu'il veut que je grandisse, mais que je vive également pour être une aide.

Telle une ficelle, que je tende ma main au prochain,

que je sois une épaule disponible pour mon proche,

Que je dépende de sa bienveillance.

Que je me cache sous sa roche,

Que je dépende de son amour,

Que je me confie en lui pour mieux embrasser mes lendemains.




22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout